• Offre de Bienvenue
  • Livraison offerte dès 25 d'achat

LE PRIX FEMMES EN CHŒUR 

« Chez Dr Pierre Ricaud nous pensons que toutes femmes sont belles, par leur générosité, leur solidarité et leur rayonnement dans la société. Ainsi en 2016, pour fêter les 30 ans de la marque, nous avons créé le Prix Femmes en Chœur avec le magazine Femme Actuelle, pour récompenser toutes ces femmes qui s’engagent au quotidien pour faciliter la vie d’autres femmes. Découvrez leurs parcours, leurs histoires et soutenez-les à votre tour  » Nathalie Lagron, Direction Générale Dr Pierre Ricaud

1er prix 10 000 €

Diariata N’Diaye

pour l'association
RESONANTES

Activement engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, l’association RESONANTES, créée en 2015, développe des outils innovants pensés pour informer et orienter en priorité les 15-24 ans et les jeunes adultes.

Artiste engagée, Diariata ne manque pas d’imagination pour atteindre sa cible avec efficacité. C’est avec son spectacle de slam « Mots pour Maux » ainsi que des ateliers d’écriture que Diariata commence à consacrer sa vie à la sensibilisation des jeunes femmes face aux violences qui les entourent. Rapidement, elle prend conscience de la désinformation qui touche son jeune public sur le sujet des violences et créé RESONANTES. L’association s’est déjà dotée de moyens et d’outils d’actions dynamiques, innovants et fédérateurs afin d’atteindre ses objectifs.

L’application App-Elles est la première application mobile en France dédiée aux femme victimes de violences. Destinée aux victimes mais aussi aux témoins, App-Elles permet de contacter rapidement ses proches, ses amis, les secours, les associations et tout autre interlocuteur de son choix. RESONANTES met ainsi le digital au service de lutte contre les violences, en cherchant perpétuellement à s’améliorer. En 2018, RESONANTES intègre une nouvelle fonctionnalité à son application : le bracelet connecté. Un dispositif qui permet aux 3 « anges gardiens » définis par l’utilisatrice d’entendre en direct ce qu’il se passe ainsi que d’avoir accès en temps réel à la position GPS de la victime.

« En France, il y a une tentative de viol toutes les 7 minutes. Quand on est face à cette réalité on ne peut pas faire comme si on ne savait pas. Alors en 2015, j’ai créé l’association RESONANTES pour sensibiliser un maximum de jeunes sur ces questions. »

2ème prix 5 000 €

Marie-Charlotte Devise

pour l'association
CLICHÉS URBAINS

Depuis 2007, CLICHÉS URBAINS propose des ateliers et des animations photographiques et multi- médias à des centaines de bénéficiaires, dans le 19ème arrondissement de Paris.

Marie-Charlotte en est convaincue : c’est sur le terrain qu’elle est utile et à sa place. Du recrutement des jeunes filles dans la rue à la conception des programmes pédagogiques en passant par la réalisation d’animation artistiques gratuites dans l’espace public : le quotidien de Marie-Charlotte est loin d’être de tout repos. Ce qui la motive chaque jour ? De constater l’effet boule de neige d’actions vertueuses, généreuses et pertinentes, qui visent prioritairement les minorités mais bénéficient par ricochet à la société et son humanité, même très modestement.

Les multiples actions menées par CLICHÉS URBAINS permettent aux étudiantes de retrouver confiance en elles. Le projet permet même à certaines d’entre elles de se projeter dans une vie professionnelle autour de la communication et des médias. Le rêve de Marie-Charlotte ? Que CLICHÉS URBAINS devienne une école menant à la professionnalisation. Une passerelle, une école institutionnelle qui s’axerait autour de deux mots clés : filles et quartiers.

« La photo est un extraordinaire outil pédagogique. C’est une activité qui a un impact énorme : autant sur la richesse des rencontres que sur le gain de confiance, l’autoestime que génèrent le fait de manipuler du matériel professionnel. Tout ça c’est des perspectives, des idées, et même des opportunités d’avenir pour les lles des quartiers. »

3ème prix 3 000 €

Ynaée Benaben

pour l'association
EN AVANT TOUTE(S)

Après un master en Sciences Politiques, Ynaée Benaben part vivre et travailler au Brésil. Là-bas, elle intègre l’ONU Femmes, le département des Nations Unies œuvrant pour l’égalité femmes-hommes. Marquée par son expérience, Ynaée souhaite apporter une réponse aux violences vécues par les jeunes femmes de sa génération dès son retour en France. Pour elle, le meilleur moyen d’y parvenir est évident : le numérique.

Alors âgée de 24 ans, Ynaée fonde le premier tchat d’aide aux femmes victimes de violences. Convaincue que le digital modifie notre société et ses rapports humains, la jeune femme croit en la solution d’un tchat en ligne pour parler de son vécu : selon elle, c’est une continuation des messageries instantanées que nous utilisons tous les jours, c’est anonyme, immédiat et discret.

Depuis 2017, plus de 200 jeunes victimes se sont rendues sur le tchat d’ENAVANTTOUTES.FR pour trouver de l’aide, être écoutées, crues et informées sur leurs droits. 90% des utilisatrices du tchat sont en situation de violences, principalement physiques, psychologiques et sexuelles lorsqu’elles se connectent pour la première fois. Les femmes ont entre 13 et 50 ans, elles viennent de toute la France et ont cherché ce soutien parfois pendant des années. Depuis le mouvement #MeToo les demandes d’accompagnements numériques ont augmenté de 130%.
Des chiffres qui prouvent que le besoin existe. L’objectif d’Ynaée ? Agrandir ses équipes de professionnel-le-s capables d’aider les jeunes femmes. Objectif 2019 : proposer un tchat ouvert 5J/7, 8h par jour, qui puisse accompagner plus de 1000 femmes par an.

« On a créé ce tchat pour les jeunes femmes qui se posent des questions sur les violences qu’elles vivent ou qu’elles ont vécu. Elles peuvent ainsi dialoguer instantanément avec des professionnels qui les aident à faire le diagnostic de leur situation, et les guident ensuite à sortir de cette violence qui les entoure. »

La cérémonie
Découvrez toutes les photos
de la cérémonie

Les coulisses
Découvrez les coulisses du prix
Femmes en Choeur